la peau douce

Je fais un edit de ce post car après que plusieurs d’entre vous m’aient alertée, je ne souhaite plus recommander le cabinet Lazeo qui a plusieurs fois eu à faire à la justice et où l’épilation est pratiquée par une assistante alors que c’est le médecin qui est censé le faire (chose que je ne savais pas lorsque j’ai écrit le post il y a quelques mois). Et même si j’ai été satisfaite du résultat de mes 3 premières séances, pour la fin de mon traitement je me suis tournée vers le Dr Leduc chez Médecine de la Beauté. L’automne c’est la période des feux de cheminée, des après-midi cookies, des jours de pluie sans fin et de l’épilation définitive. Pourquoi ? Parce que votre corps tout entier est en mode hibernation, caché sous des couches de vêtements à l’abri des rayons du soleil et c’est donc le moment idéal pour se lancer dans le processus afin d’être prête quand les beaux jours reviendront ! J’avais commencé l’épilation au laser il y a 10 ans mais mes finances de stagiaires m’avaient contraintes à arrêter au bout de deux séances. J’ai aujourd’hui fait 4 séance, le moment idéal pour vous faire un petit bilan.

Quelle est la différence entre l’épilation au laser et à la lumière pulsée ? Le laser détruit le poil à la racine (au niveau du bulbe) empêchant ainsi toute repousse. C’est l’option que j’ai choisi et dont je vais vous parler aujourd’hui. L’épilation à la lumière pulsée est effectuée avec une lampe dont la lumière réduit jusqu’à 90% de la pilosité en détruisant la mélanine, le pigment du poil. On parle d’une épilation semi-définitive car elle est moins précise et moins efficace (et bien plus douloureuse paraît-il). A noter que seuls les médecins sont habilités à pratiquer l’épilation au laser donc ne faites pas ça n’importe où !

Est-ce que tout le monde peut le faire ? Malheureusement non, le laser ne fonctionne pas sur toutes les peaux. Les meilleures candidates sont les peaux claires à poils sombres. En effet, le laser produit un faisceau de lumière absorbé par les points sombres (les poils). J’ai de la chance car je rentre exactement dans cette case ! Sur les peaux mates et bronzées (d’où l’intérêt de le faire en automne) il y a un fort risque de dépigmentation (il y a des lasers spécifiques pour les peaux mates qui sont en train d’arriver sur le marché). Quant aux poils trop blonds et trop clairs ils n’arrêtent pas le faisceau du laser, d’où un résultat nul. Cependant certains médecins peuvent vous proposer malgré tout une séance test pour voir si cela fonctionne ou pas.

Combien de séances sont nécessaires ? Environ 5 séances (pas moins de 3, pas plus de 10) mais cela peut varier énormément en fonction de la pilosité de chacune. Il faut prendre en compte le cycle de pousse de vos poils. De mon côté c’était l’anarchie depuis mes grossesses, j’avais environ trois cycles de pousse différentes ce qui me donnait l’impression de ne jamais être nickel. Je vais faire ma troisième séance dans quelques semaines et je vois déjà les résultats, je n’ai plus aucun poil au niveau des aisselles et de moins en moins au niveau des jambes. Entre chaque séance j’exfolie bien et j’hydrate à fond (et vous avez le droit de vous raser entre les séances). Et dernière chose à noter : pour demi-jambes + aisselles + maillot, une séance dure 30 minutes, c’est hyper rapide et facile à caser sur une pause-déjeuner.

Est-ce que ça fait mal ? Je ne suis pas du tout quelqu’un de douillet, mais je suis allée à ma première séance avec un peu d’appréhension car je gardais un souvenir plutôt douloureux de mes deux séances il y a 10 ans. J’ai été agréablement surprise, je n’ai absolument pas eu mal : 1/10 sur l’échelle de la douleur. Le laser propulse de l’air très froid ce qui fait que cela anesthésie un peu et que je n’ai rien senti. Je suis donc allée à ma deuxième séance toute relaxée et là surprise, j’ai eu mal ! 4/10 sur l’échelle de la douleur (je crois que mon échelle de la douleur est modifiée depuis que j’ai accouché sans péridurale donc il faut peut-être ajouter quelques chiffres…!). Il y a deux explications à cette différence de sensations entre les deux séances : je m’étais rasée la veille au soir, ma peau était donc un peu sensibilisée et j’étais en période de règles donc beaucoup plus sensible. Leçon retenue pour la prochaine séance.

Ca coûte cher ? L’épilation laser a un coût mais la bonne nouvelle c’est que les prix sont bien plus abordables qu’il y a 10 ou 15 ans. Si vous avez pour habitude de vous raser c’est certain que cela représente un certain budget mais pour toutes celles qui comme moi allaient chez l’esthéticienne tous les mois, les calculs sont vite faits. Je dépensais une cinquantaine d’euros par mois pour mon épilation à la cire et donc sur le long terme cela représente une sacrée économie ! Vous trouverez les tarifs en détails sur le site de Médecine de la beauté .

Médecine de la beauté, 5 rue de Chambiges 75008 Paris. 

Photos Anne Lemaître